SYLVAIN LEROUX–QUATUOR CREOLE
with Karl Berger

Reviews

Magazine Son & Image

Installé à New York depuis une bonne dizaine d’années le flûtiste - saxophoniste montréalais SYLVAIN LEROUX, spécialiste de la flûte Peuhl du tambin, du khaen et du dozon n’goni (instruments de musique traditionnelle typiques de l’Afrique de l’ouest) peut se féliciter d’être à l’origine du tout premier album de « Musique du monde » ayant vu le jour au Québec! C’était en 1980 en effet, et le disque du percussionniste malien Yaya Diallo s’intitulait « Nangapè ». Essentiellement interprété en duo avec Sylvain Leroux à la flûte, cet album voulant être un « voyage musical de guérison » est resté avant-gardiste jusqu’au jour d’aujourd’hui et Sylvain y est déjà décrit comme étant « l’un des rares étrangers à comprendre la structure des rythmes africains en tant que musicien et non en tant qu’ethnomusicologue».

Trente-deux années et une multitude de projets, de concerts et d’albums plus tard, Sylvain est toujours impliqué jusqu’au nez dans la musique ouest-africaine en général et dans la musique malienne et guinéenne en particulier non seulement en tant que musicien, mais aussi en qualité de chef d’orchestre ayant mis sur pied au fil des années bon nombre de groupes aussi intéressants les uns que les autres puisqu’ils font ressentir, réfléchir et sourire bon nombre de personnes à Montréal, dans la Grosse Pomme tout comme ailleurs d’ailleurs. Des groupes portant des noms tels que: Mysterioso, The Maintenance Crew, Fula Flute, Source, Mandingo Ambassadors ainsi que des collaborations et des enregistrements avec Bantamba, Takadja, Abdoulaye Diabate, Naby Camara, Lucia Hwong, Michael Shapiro et Michael Williams (« BataMbira »).

« Quatuor Créole » diffère de ses prédécesseurs dans le fait que l’inspiration provient de sources ethniques et musicales autres qu’africaines bien que certaines compositions reflètent les racines guinéennes adoptées il y a des années par Sylvain Leroux. C’est une sorte de cocktail mystico-musical afro-créole voguant entre la musique antillaise et le jazz avec des accents de musique classique intelligemment placés ça et là ainsi que des clins d’œil amicaux à de grands maîtres tels que Baden-Powell et Thelonius Monk.

Propulsé par la virtuosité de Karl Berger au piano et au vibraphone à l’intensité réflective des percussions haïtiennes de Sergo Décius élégamment fusionnés par la contrebasse intense et intelligente de Matt Pavolka, les compositions de Sylvain Leroux s’envolent allégrement dans notre conscient et notre subconscient au son des ses nombreuses flûtes et autres instruments exotiques. En ce qui me concerne, « Quatuor Créole » appartient à cette lignée d’enregistrements précieux dans laquelle on retrouve des noms tels que CoDoNa, Oregon, Steve Wilson, Don Cherry, Dollar Brand et Chico Hamilton à l’époque où il jouait avec Gabor Szabo et Ron Carter… Quel son et surtout, quelles sensations! Hautement recommandé! (www.fulaflute.net )

Dan Behrman
Sept/Oct 2012

 

 
Next

Home Music Tambin Chromatic Tambin Contact Links Flute Store Video Ecole Fula Flute

© 2002 fula flute music ASCAP